Être un intérimaire français en 2020

Si le travail en intérim a pendant longtemps été associé à la précarité, ce n’est plus du tout d’actualité. Grâce aux efforts conjugués des différents acteurs du marché de l’intérim, ce contrat temporaire offre désormais de nombreux avantages. Qu’est-ce que cela signifie être un intérimaire français aujourd’hui ? On fait le point !

Une nouvelle manière de postuler

En France, la plupart des entreprises ont déjà ou sont en train d’entamer leur processus de digitalisation de manière concrète, quel que soit leur secteur d’activité ou leur taille. Le secteur de l’intérim est bien évidemment lui aussi concerné par cette évolution. C’est ainsi que les agences d’intérim traditionnelles se retrouvent désormais en concurrence avec des agences d’intérim en ligne. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles ont des arguments de taille.

Avec des services entièrement digitalisés, les demandeurs d’emploi n’ont plus besoin de se déplacer en agence. Ils peuvent désormais postuler aux missions d’intérim qui les intéressent en quelques clics : « Nous voulons rendre l’intérim aussi facile d’usage qu’appuyer sur un bouton pour commander un chauffeur », explique Pascal Lorne, le président-fondateur de Gojob agence d’intérim en ligne pionnière sur le marché. Outre une recherche d’emploi plus pratique et plus rapide, la transmission des documents indispensables à la formation de leur contrat ou la signature de ce dernier est aussi dématérialisée. Résultat ? Un accès à l’emploi facile.

Un accompagnement renforcé et une insertion professionnelle facilitée

À l’image de Gojob, les agences d’intérim qui ont misé sur des processus digitaux n’oublient pas pour autant le côté humain. Bien au contraire, les relations entre intérimaires et conseillers s’en trouvent renforcées grâce à une prise de contact plus régulière et un réel accompagnement : “Notre mission permet de (re) mettre au travail les plus fragiles en les accompagnant et en les formant.” souligne Pascal Lorne.

Ce n’est désormais plus uniquement les personnes éloignées de l’emploi qui bénéficient d’un réel encadrement et de possibilités d’évolution professionnelle concrètes. En effet, le travail en intérim séduit aujourd’hui de nombreux recruteurs issus du secteur tertiaire. Gestionnaire de paie, chef de projet informatique ou infirmier sont donc des métiers où les entreprises proposent aussi des postes en intérim sur des missions de longue durée. Par ailleurs, acquérir de l’expérience professionnelle par le biais de l’intérim peut être un bon moyen d’arriver plus vite à décrocher un emploi plus durable.

Des avantages financiers et sociaux

Les bénéfices ne s’arrêtent pas là. En effet, pour compenser leur statut moins fixe qu’avec un CDI, les intérimaires bénéficient de nombreux avantages. Au niveau financier, un travailleur en intérim perçoit, en plus de son salaire, des indemnités de congés payés et de fin de mission. Il n’est donc pas rare que la rémunération d’un intérimaire soit plus importante qu’un salarié en CDI à poste équivalent. Tout comme Gojob avec sa fonctionnalité MonCash, il est désormais courant que les agences d’intérim offrent à leurs salariés la possibilité d’avoir des acomptes. Enfin, plusieurs organismes aident les travailleurs temporaires à obtenir des prêts ou des micro-crédits.

Prêt d’un véhicule, garde d’enfants ou encore mutuelle dédiée aux salariés en intérim, entre autres, font partie des autres avantages sociaux qui sont accessibles. Les acteurs du marché continuent leur combat pour améliorer les conditions de travail et le quotidien des intérimaires, ce qui promet encore de belles avancées sociales à venir.