Comment investir son argent ?

En France, il existe différentes façons d’investir son argent. Livrets, assurances-vie, PEA, compte-titres, voire même crypto-monnaies, toutes présentent des avantages et des spécificités. Pourtant, tous ces produits financiers ne sont que des véhicules d’investissement : plus que “sur quoi investir”, il faut d’abord déterminer “comment investir”.

Un investissement doit être envisagé dans le cadre de la réalisation d’un projet. C’est ce que l’on appelle l’investissement par objectif (goal-based investing), et ce dernier conditionne la façon dont vous devez investir votre épargne.

money-2696229_1920

Ce qu’il faut savoir avant d’investir son argent

Plusieurs composantes sont à prendre en compte avant de placer son argent :

Si toutes ont un rôle important dans la détermination du niveau de risque optimal pour votre placement (entre complètement sécurisé et potentiellement risqué), c’est bien l’horizon de votre objectif qui doit constituer votre élément de décision principal. En effet, on ne place pas son argent de la même façon si on sait qu’on en aura besoin demain ou dans 30 ans.

A quel moment peut-on commencer à épargner ?

Dès lors qu’on perçoit des revenus réguliers, ou qu’on a enregistré une rentrée d’argent, il devient important d’investir son argent pour la simple et bonne raison que sur votre compte courant, il ne vous rapporte rien.

Toutefois, avant de commencer à investir, il convient de se constituer une épargne de disponibilité. Elle représente une somme équivalente à 2 ou 3 fois votre salaire mensuel, selon vos habitudes de dépenses, et vise à parer aux imprévus (dépenses médicales, remplacement de matériel informatique, etc.). Par conséquent, cette épargne doit être facilement accessible. Le livret A ou les autres livrets réglementés (hors PEL) sont ainsi tout à fait recommandés, d’autant qu’ils ne sont pas fiscalisés.

Pour un placement à court terme

On parle de placement court terme quand il s’agit d’une durée d’investissement inférieure à deux ans. Vous souhaitez placer votre argent en attendant de le dépenser dans un futur proche. Votre choix d’investissement doit se porter vers des placements peu volatils, afin de limiter le risque de pertes au moment où vous aurez besoin de votre argent.

Pour aller chercher de la performance sans crainte de voir son épargne diminuer, le fonds euros d’une assurance-vie est une bonne option. La moyenne des rendements en 2018 était de 1,8% (avant prélèvements sociaux). Votre capital est garanti par l’assureur, ce qui vous assure de le récupérer agrémenté de quelques intérêts. Les primes des fonds euros sont versées en fin d’année.

Pour améliorer encore la performance tout en maintenant le risque à un niveau très faible, il est possible d’associer un fonds euros avec des fonds obligataires très peu volatils. C’est encore une fois via une assurance-vie que vous pouvez trouver ce type de placement.

Préparer un projet à moyen terme (un projet immobilier par exemple)

Pour que votre placement rapporte plus, il doit nécessairement présenter une part de risque. Cela ne veut pas dire que vous pouvez perdre la totalité de votre épargne du jour au lendemain, mais que celle-ci pourra subir des variations à la baisse. Un investissement à moyen terme autorise la prise de risque mesurée : vous pourrez constituer votre portefeuille à l’aide de fonds euros mais aussi d’actions et d’obligations. Pour limiter les frais qui ont un impact négatif sur la performance, regardez du côté des fonds indiciels (ETF ou encore Trackers). Ce sont des fonds qui répliquent la performance de centaines d’entreprises à la fois pour des tarifs jusqu’à 10 fois moins élevés que les fonds d’investissement classiques. Les fonds indiciels sont un bon moyen de diversifier son placement tout en réduisant son coût. Il existe des fonds indiciels obligataires et des fonds indiciels actions.

Préparer un projet à long terme (ex: la retraite)

Lorsque vous avez des revenus réguliers, vous pouvez économiser une petite somme régulièrement en vue de projets long terme. Par long terme, on entend plus de 5 ans. Il est toutefois concevable d’investir sur plusieurs décennies. Plus votre horizon est lointain, plus la part d’actions dans votre portefeuille d’investissement peut être élevée. Si vous avez 30 ans et que vous épargnez pour votre retraite, un portefeuille 100% actions peut être recommandé.

Il serait d’ailleurs dommage de s’en priver pour au moins deux raisons :

  • Plus vous investissez tôt, plus vous bénéficiez de la force des intérêts composés : chaque année, les intérêts acquis viennent grossir votre capital et génèrent eux aussi des intérêts qui viennent à leur tour grossir votre capital, et ainsi de suite...
  • Les marchés n’ont historiquement jamais causé de perte sur une durée supérieure à 15 ans, même en investissant la veille d’une crise : la tendance à la hausse des actions, du fait de la création de richesses des entreprises, est plus forte que les fluctuations de leur cours de bourse.

Comment être sûr de bien investir quand on ne s’y connait pas

Bien investir son épargne, plus facile à dire qu’à faire. Dès lors que l’on recherche un peu de performance, il n’y a pas d’autres choix en 2019 que de passer par un investissement en bourse. Pourtant, l’offre disponible est pléthorique et très souvent difficile d’accès. Quel “véhicule” d’investissement choisir ? L’assurance-vie, le PEA, le compte-titres ? Comment composer son portefeuille ? Quelle part d’actions ? Quelle part d’obligations ? Mon portefeuille n’est-il pas trop soumis à la volatilité ?

Afin de permettre à ceux qui pensent ne pas avoir le temps de s’occuper de leur placement d’investir en bourse, il existe désormais des assurances-vie ou des PEA en gestion pilotée. Le concept est simple : vous répondez à une succession de questions personnelles, le gestionnaire vous propose une allocation de portefeuille et pilote votre investissement en bourse au quotidien. Ce faisant, vous déléguez le travail à des professionnels.

Nalo, la Fintech qui pilote votre placement en bourse

Cependant, toutes les gestions pilotées ne se valent pas. L’offre que l’on retrouve dans toutes les banques traditionnelles ou chez les banques en ligne sont des offres standardisées. Les gestionnaires déterminent pour vous un profil générique (vous serez par exemple “défensif”, “équilibré” ou “offensif”) et la gestion de votre placement sera mutualisée. Vos spécificités et votre projet ne seront jamais pris en compte.

Nalo est une Fintech qui propose à chacun de ses clients un placement unique, exclusivement réalisé sur des fonds indiciels peu coûteux. Grâce à l’action conjointe de son algorithme et de ses conseillers financiers (ex de la banque privée), vous bénéficiez d’une allocation personnalisée qui évolue avec vous au fil du temps. Ainsi, si votre situation patrimoniale ou familiale évolue, votre exposition au risque sera réadaptée.

Nalo propose enfin une fonctionnalité innovante : la sécurisation progressive de votre placement. Leur algorithme réduit progressivement votre exposition au risque au fur et à mesure que le moment où vous avez besoin de votre argent approche. Plus besoin de se soucier de la volatilité des marchés !

Vous avez désormais la possibilité de faire une simulation d’investissement sur le site de Nalo.